Le scénario parfait- Camille Adler

De rupture en râteau, la vie amoureuse de Lily est désespérante. Pourquoi la réalité n’a-t-elle rien à voir avec les comédies romantiques dont la jeune femme raffole ? Jusqu’au jour où Lily entre en possession d’un stylo étrange : si elle appuie sur le bouchon, le monde qui l’entoure se transforme en film à l’eau de rose. Nantie de ce pouvoir, Lily peut tourner la tête à de parfaits inconnus ou encore gagner le coeur de Vincent, son séduisant patron. Mais quel scénario veut-elle vraiment écrire ?

Très bon moment de lecture, je me suis attachée à Lily et à ses colocataires très rapidement ! Et parfois j’aimerais moi aussi avoir le pouvoir de transformer mon quotidien en romance 😉 C’est une lecture sympathique qui vous fera sourire !

Reading challenge 2017 : a book by an author who uses a pseudonym

 

 

 

Le jour du départ : 3 avril

C’est le grand jour ! Nous avons rendez-vous avec le reste du groupe à 10 h 30 à l’aéroport Charles de Gaulle.

La bonne nouvelle c’est que nous n’avons pas à nous enregistrer en groupe et nous pouvons le faire individuellement, et c’est beaucoup mieux comme ça. Nous pouvons déposer nos bagages et passer les contrôles de passeport à notre rythme.

Nous décollons vers 13 h 30, et c’est parti pour un vol de douze heures Paris-Osaka. Ce ne sera pas le meilleur vol que je passerai : écran vidéo en panne, pas de lumière et un voisin qui va passer douze heures à me labourer les côtés et écarter ses jambes et les taper contre mes genoux.

Vivement l’arrivée au Japon !

 

Japon du 3 au 12 avril

Grâce au CE de PO,nous partons demain en voyage au Japon. C’est mon premier voyage en Asie, et j’appréhende un peu par peur de ne pouvoir communiquer, et aussi parce-que moi qui suis si latine, j’ai peur de faire des faux-pas.

Voici le programme qui est prévu, nous avons au final beaucoup de temps libre et ce n’est pas si mal !

Lundi 3 avril 

Envol à destination d’Osaka

Mardi 4 avril

Arrivée à l’aéroport Kansaï d’Osaka, transfert immédiat en autocar vers Kyoto. Fin de matinée et déjeuner libres, après-midi et dîner libres.

Mercredi 5 avril

Départ en autocar et visites du Temple Kinkakuji avec son célèbre pavillon d’or, du temple de Kiyomizu Dera et enfin l’impressionnant château de Nijo et ses magnifiques jardins.

Déjeuner dans un restaurant local.

En début d’après-midi, route pour Nara. Visites de Todai-ji, de Kasuga Taisha shrine et le parc Nara.

Retour à Kyoto, dîner libre.

Jeudi 6 avril et vendredi 7 avril

Journées libres pour une découverte personnelle de la  ville.

Samedi 8 avril

Départ pour la gare de Kyoto pour prendre le train JR Shinkansen pour Tokyo.

Déjeuner et après-midi libres pour une découverte personnelle de la ville aux multiples facettes. Dîner libre.

Dimanche 9 avril

Départ en autocar pour une journée complète de visites de la capitale nippone.

Visites de l’impérial Palace Plaza et du temple Asakusa.

Déjeuner dans un restaurant local.

Au cours d’un tour de vile, nous découvrirons le quartier de Shinjuku et le complexe des bureaux métropolitains du gouvernement de Tokyo.

Enfin, visite du sanctuaire Meiji-Shrine et découverte du quartier de Hara Juku.

Fin d’après-midi et dîner libres.

Lundi 10 avril 

Journée libre pour une découverte personnelle de la ville. Déjeuner et dîner libres.

Mardi 11 avril

Journée avec déjeuner libre pour une découverte personnelle de la ville et pour faire les derniers achats.

19 h 30 transfert à l’aéroport de Tokyo.

Mercredi 12 avril 

Arrivée à 4 h 30 à Paris …

 

Je pense qu’un très beau voyage nous attend, et j’espère que nous allons bien en profiter. Pour moi c’est vraiment l’inconnu tant pour la culture que pour les traditions. Je reviendrai raconter nos aventures et donner mes impressions !

La Belle et la Bête

 

Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la forêt, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.

Camille et moi on a adoré ! Les décors sont superbes, et les acteurs excellents ! Tout est beau et magique, on ressort du cinéma avec des étoiles plein les yeux. Seul bémol, comme c’est un Disney, ils chantent tout le temps … Et comme je l’ai vu en VF avec Camille, je dois dire qu’au bout d’un moment, je me lasse un peu … Les scènes avec les loups sont très réalistes ainsi que les scènes de combat, mais Camille (qui a 7 ans) n’a pas du tout eu peur ! Une mention spéciale pour la théière et son fils la tasse, qui semblent si réels !

La roseraie de Joséphine et autres jardins merveilleux de l’Histoire – Renée Grimaud

A la française ou à l’anglaise, potager ou roseraie… Découvrez les jardins secrets des grands personnages de l’Histoire grâce à ce livre insolite.
À Paris, lors de la construction de son palais, Catherine de Médicis fit créer un sublime jardin à l’italienne à la place d’une fabrique de tuiles : le jardin des Tuileries. Louis XIV aimait se promener dans son potager qui défiait parfois le rythme des saisons pour régaler toute l’année la Cour de Versailles. Quant à l’impératrice Joséphine, férue de botanique, elle n’hésitait pas à envoyer des explorateurs collecter de nouvelles variétés de roses aux quatre coins du monde… En 18 chapitres riches en anecdotes, cet ouvrage dépeint la création de ces jardins mythiques qui marquèrent leur époque par leur originalité ou leur démesure. En mettant en lumière le goût des souverains pour leurs jardins ou leur passion des fleurs, Renée Grimaud s’écarte des descriptions officielles et dresse une galerie de portraits intimistes et inattendus. De la cerisaie de Charles V aux serres royales de Léopold II, des conceptions savantes d’André Le Nôtre aux fantaisies de Marie-Antoinette, partez à la découverte des plus beaux jardins de l’Histoire !

Il est clair que cet ouvrage ne plaira pas aux historiens mais pour le commun des mortels comme moi, j’ai trouvé cet ouvrage agréable à lire et donnant envie de voyager pour aller à la découverte de magnifiques jardins, pour ceux qui existent encore. J’ai beaucoup aimé plus particulièrement le chapitre sur l’Alhambra et le Generalife, comme je connais bien les lieux, j’avais l’impression de me promener dans les jardins à chaque ligne lue ; et aussi celui sur le Bon Roi René, je ne suis pas angevine pour rien ; ) Grâce à ce livre j’ai encore plus envie de retourner à Versailles et dans d’autres endroits bien plus lointains !

 

Reading challenge 2017: a book involving travel ; a book that’s published in 2017

 

 

 

Mon Salon du Livre 2017

Grâce à la RATP, cette année j’ai gagné mon entrée pour le Salon du Livre. J’y suis arrivée vers 10 h 30, j’ai croisé vite fait Kleo avant d’entrer, le temps de lui faire une bise et hop nous voilà absorbées par le salon.

Je suis arrivée juste à temps pour voir la fin de la conférence donnée par Nick Alexander sur le stand Amazon. A la fin, je suis allée le voir, et ça confirme mon impression sur FB, il est adorable ! Il m’a même offert un exemplaire qu’il m’a dédicacé de l’Autre fils que j’ai vraiment adoré. J’ai hâte que la traduction de son premier roman sorte.

Puis je suis allée sur le stand de Milady, où il y avait Emmanuelle Nuncq qui dédicaçait ses romans, j’en ai profité pour faire une razzia de romances et on m’a offert « La dernière lettre de son amant » de Jojo Moyes ainsi qu’un chouette tote-bag avec des citations de Jane Austen. Je suis allée sur le stand de l’éditeur du Chat Noir et je suis revenue me faire dédicacer les deux tomes sortis ( le troisième tome est en cours d’écriture) par Emmanuelle Nuncq, qui est toujours aussi souriante et gentille. Hâte de me plonger dans l’aventure de ses deux héros !

Je suis ensuite allée chez les éditions Fleurus et le hasard faisant bien les choses, un illustrateur était là pour ses livres de la collection « Enquêtes à la loupe » et j’ai pris le premier de la série qui se déroule au temps de Louis XIV. Camille était ravi de son superbe dessin dédicacé.

J’ai ensuite fait d’une pierre deux coups chez Casterman / Gallimard. Séquence émotion tout d’abord, Domitille de Préssensé dédicaçait ses livres « Emilie », c’est toute mon enfance ! J’étais vraiment émue, mes albums sont toujours chez mes parents, et là c’est au tour de Gabriel d’avoir son exemplaire dédicacé avec un joli dessin d’Emilie ! Juste à côté d’elle, il y avait Christelle Dabos et j’en ai profité pour me faire dédicacer le premier tome de »La Passe-Miroir », « Les fiancés de l’hiver ». Très abordable et très gentille, et vivement que le tome 2 sorte en poche.

Sur le stand de l’Ecole des Loisirs j’ai fait une razzia pour Camille et Gabriel. Tout d’abord pour Gabriel avec Dorothée de Monfreid, je lui ai pris l’album « Maximiam ». Déjà lu et approuvé par l’intéressé ce soir avant d’aller se coucher 🙂 Je suis revenue sur le stand un peu plus tard pour Geoffroy de Pennart, Camille et Gabriel sont des fans absolus ! Je leur ai donc fait dédicacer chacun un album, pour Camille  » La princesse, le dragon et le chevalier intrépide » et pour Gabriel, « Le loup, la chèvre et les sept chevreaux », ils ont travaillé dessus en classe alors c’était jour de fête 😉  Et juste après je suis allée me faire dédicacer « Broadway limited » de Malika Ferdjoukh, j’ai adoré « Quatre soeurs » et je sens que je vais beaucoup aimer son petit dernier et que je vais attendre la suite avec impatience. J’ai aussi fait dédicacer pour Camille « La fiancée du fantôme », il a lu la quatrième de couverture et apparemment je ne suis pas trompée sur mon choix.

Ce fut vraiment une bouffée d’oxygène pour moi, j’ai partagé de bons moments avec les auteurs, j’aurais bien aimé y passer un peu plus de temps mais c’était déjà très bien comme ça !

Ci-dessous la liste de ma razzia au salon :

L’esprit Darcy – Elizabeth Aston

La passe-miroir Livre 1 : Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

Maximiam – Dorothée de Monfreid

La princesse, le dragon et le chevalier intrépide – Geoffroy de Pennart

La loup, la chèvre et les sept chevreaux – Geoffroy de Pennart

Emilie : la mauvaise humeur – Domitille de Préssensé

Broadway limited – Malika Ferdjoukh

La fiancée du fantôme – Malika Ferdjoukh

La dernière impératrice – Daisy Goodwin

Enquêtes à la loupe : la citadelle du Roi Louis – Charlotte Grossetête et Toma Danton

Le manuscrit perdu de Jane Austen – Syrie James

Le secret de Pembrooke Park – Julie Klassen

La dernière lettre de son amant – Jojo Moyes

Palimpsestes :  I. Impressionisme – Emmanuelle Nuncq

Palimpsestes : II. Symbolisme – Emmanuelle Nuncq

Coup de blush à Milan – Marion Olharan

 

 

 

 

 

Mousseline la Sérieuse – Sylvie Yvert

Marie-Antoinette, sa mère, la surnommait  » Mousseline la Sérieuse « . Et en effet, Marie-Thérèse-Charlotte de France ne se départit jamais d’une certaine tristesse, d’un goût pudique pour la solitude. Est-ce d’avoir vécu tant d’épreuves ? L’irruption brutale de la Terreur révolutionnaire dans une enfance dorée, l’exécution de ses parents, la mort de son jeune frère Louis XVII… Tellement de souffrances accumulées dès le début de son existence. Elle seule survécut à la prison du Temple, fut bannie, vécut 73 ans et trois révolutions. Les pages les plus tourmentées de l’Histoire de France s’écrivirent sans elle : c’est cet affront qu’elle lave ici, à l’encre de ses larmes.

Je ne suis pas royaliste mais j’aime beaucoup lire autour de Marie-Antoinette et cette terrible époque de notre histoire. J’ai été très émue par ce témoignage de l’histoire, même romancé, de la vie de l’unique survivante des enfants de Marie-Antoinette et de Louis XVI. J’ai eu parfois du mal à retenir mes larmes et ce ne fut pas toujours une lecture facile, mais j’ai vraiment apprécié avoir un autre point de vue de la Révolution française et ce qui en a découlé par la suite.

Reading challenge 2017 : A book with a title that’s a character’s name ; A book about an interesting woman