Nouvel appartement, nouvelle vie ?

Avant de partir en vacances à Nice cet été, nous avons visité un appartement. C’était le lundi 7 août. Dans la nuit du lundi au mardi, l’architecte pour qui je travaille, nous faisait un estimatif des travaux, dans la foulée nous avons envoyé notre offre. La nuit fut très courte. Le mercredi matin nous avions une réponse positive. Le lendemain, nous sommes allés voir le banquier, et le jeudi nous sommes partis en vacances. Durant les vacances, nous avons eu pas mal d’échanges avec l’agence immobilière, c’est une succession avec  deux héritiers et limite il a fallu que nous fournissions notre arbre généalogique … Au final, nous avons signé le compromis le 29 août et aujourd’hui nous avons appris que notre demande de prêt était acceptée !

Tout est allé très vite, c’est juste incroyable ! J’ai encore du mal à y croire et ce n’est pas encore cette nuit que nous allons bien dormir, entre l’excitation et l’angoisse cela fait un mois que nous ne dormons pas bien.

Nous achetons donc un appartement d’environ 100 mètres carrés, avec un balcon et deux boxes fermés en sous-sol. Il y a absolument tout à refaire  : les fenêtres, l’électricité, les sols, les murs, la cuisine, la salle de bain … Nous avons énormément de chance car nous sommes extrêmement bien entourés : toute une équipe prête à nous aider ! Les plans V1 et V2 ont déjà été faits et au bout d’une réunion de chantier, la version finale v3 était là ! Nous allons donc avoir : une cuisine, une arrière cuisine, une buanderie / salle de douche, un salon / salle à manger, une salle de bains et trois chambres. Les garçons vont enfin avoir chacun leur chambre et c’est juste fantastique !

Nous allons faire d’un des deux boxes notre cave, et pour l’autre, n’ayant pas de voiture, nous ne savons pas encore si nous le louerons.

Nous avons fait un tableau Pinterest commun avec notre équipe de choc et nous choisissons ce qui nous plaît en cuisine, salle de bain, parquets, carrelage etc … C’est très amusant à  faire et Pinterest est une mine d’or d’idées ! Je n’ai qu’une hâte c’est de passer du virtuel au réel 🙂

En parallèle, nous revendons l’appartement dans lequel nous habitons actuellement et si tout va bien, nous devrions signer le compromis de vente le 14 septembre. On attend juste la confirmation du Notaire des acheteurs. Nous voulons signer la vente définitive au 5 mars pour nous laisser le temps de faire les travaux et surtout de déménager pendant les vacances scolaires, car nous n’aurons pas les garçons à la maison.

Les mois à venir vont être chargés, surtout pour les travaux. Nous sommes déjà passés par là et donc nous savons ce qui nous attend. Nous savons aussi que nous allons rentrer dans un appartement encore en travaux (et qui ne sera pas terminé pour des questions de budget), mais je n’ai jamais été à la fois aussi heureuse et angoissée !

 

 

Publicités

Les proies – Sofia Coppola

En pleine guerre de Sécession, dans le Sud profond, les pensionnaires d’un internat de jeunes filles recueillent un soldat blessé du camp adverse. Alors qu’elles lui offrent refuge et pansent ses plaies, l’atmosphère se charge de tensions sexuelles et de dangereuses rivalités éclatent. Jusqu’à ce que des événements inattendus ne fassent voler en éclats interdits et tabous.

Vendredi soir dernier pour nous changer les idées, nous sommes allés au cinéma voir le dernier opus de Sofia Coppola. J’admire le travail de cette cinéaste depuis ses débuts et j’adore Virgin Suicides, Lost in Translation et Marie-Antoinette pour plein de raisons différentes et communes à la fois. Cette fois-ci j’ai retrouvé l’esthétique qui me plaît tant,  les personnages si forts et fragiles à la fois, l’ambiance du film mais au final c’était malsain. Je ne sais pas comment l’exprimer mais le tournant du film m’a mise très mal à l’aise. Mais je ne regrette pas d’être allée voir ce film car il est magnifique et vivement le prochain film de Sofia Coppola ! J’aimerais  tout de même essayer de voir l’autre version avec Clint Eastwood pour pouvoir comparer 🙂

Le secret de Pembrooke Park – Julie Klassen

Abigail Foster s’inquiète pour l’avenir de sa famille depuis qu’elle est ruinée jusqu’à ce qu’un étrange notaire leur propose d’emménager dans un grand manoir abandonné depuis dix-huit ans. Son père et elle sont accueillis à Pembrooke Park par le charmant vicaire, William Chapman, qui leur apprend que, selon des rumeurs, une pièce secrète renfermerait un trésor… Aux prises entre de vieux amis et de nouveaux ennemis, Abigail ignore la nature des dangers auxquels elle devra faire face avant de lever le voile sur ces mystères et de trouver l’amour qu’elle recherche depuis toujours…

Quelle romance historique captivante ! C’est vraiment le genre de romance historique que j’adore, une belle demeure, des secrets, une histoire d’amour, les ingrédients parfaits à mes yeux pour que je passe un bon moment. L’héroïne est courageuse, belle, intelligente, intrépide et on a très vite envie de s’identifier. J’ai dévoré ce roman de presque 600 pages en deux jours. C’est le deuxième roman de Julie Klassen que je lis et à nouveau je ne suis pas du tout déçue !

Bilan de vacances

  • 4 romans lus
  • deux séries de mangas lues
  • deux coupes de glaces en vieille ville
  • une visite de château médiéval
  • une journée à Monaco et la visite du musée Océanographique
  • un après-midi en salle de jeux climatisée
  • de la ratatouille maison
  • des fleurs de courgettes farcies maison
  • des gnocchis maison
  • du pain maison
  • du shopping
  • une journée avec les loups dans le Mercantour
  • de vieilles amitiés retrouvées pour Monsieur, de nouveaux amis pour moi
  • des retrouvailles avec les amis de toujours (ou presque)
  • des grasses matinées (jusqu’à 9 h c’est considéré comme de la grasse matinée 🙂 )
  • des fous rires avec les neveux et nièces
  • une nouvelle batterie de cuisine offerte à jolie-maman (du coup je veux la même !)
  • une nouvelle machine à pain pour beau-papa
  • un voyage de retour épique (les derniers 100 km en fait)

 

Et last but not least : juste avant notre départ en vacances pour Nice, nous avons visité un appartement et fait une offre. 100 mètres carrés, un balcon, deux boxes,  tout est à refaire, mais les garçons auront chacun leur chambre ! Nous signons le compromis ce soir et si tout va bien nous emménagerons en mars prochain 🙂

 

My cousin Rachel

Angleterre, début du XIXème siècle. Philip, un jeune noble anglais, apprend la mort mystérieuse de son cousin en Italie, survenue peu après son mariage secret avec la jeune et jolie veuve Rachel. Il n’a qu’une idée en tête : découvrir les véritables raisons de sa mort afin de le venger par tous les moyens. Mais la visite inattendue de cette nouvelle cousine va tout bouleverser.

J’adore Daphné du Maurier alors quand mon amie S. m’a proposé d’aller voir « My cousin Rachel » avant son départ en vacances, j’ai tout de suite dit oui ! mon souvenir du roman était lointain mais la fin semblait plus sombre que ne ne l’est le film. Quoi qu’il en soit j’ai beaucoup aimé et les acteurs sont excellents ! L’atmosphère tendue est bien rendue tout au long du film et les décors et costumes sont juste parfaits !

Blackmoore – Julianne Donaldson

Déterminée, Kate Worthington souhaite ne jamais se marier. Afin d’échapper à une famille qu’elle abhorre, elle rêve de partir pour les Indes. Malheureusement, sa mère a d’autres projets pour elle et l’oblige à conclure un marché : elle pourra y aller si elle parvient à refuser trois demandes en mariage. Kate se rend alors au manoir de Blackmoore où elle retrouve son ami de toujours, Henry Delafield. Peu douée dans l’art de la séduction, elle demande alors à ce dernier de l’aider afin de fuir une vérité qui a, depuis toujours, maintenu son coeur captif.

 

J’ai dévoré cette romance en une journée ! Le couple de Kate et Henry j’ai vraiment adoré, et alors Blackmoore, c’est vraiment le style de demeures qui me fait rêver ! J’ai passé un très bon moment de lecture et c’est avec plaisir que je découvrirai d’autres romans de Julianne Donaldson.

Le bal des tentations – Leigh Michaels


La famille Ryecrof est ruinée. Pour assurer le bonheur de ses enfants, lady Miranda, jeune veuve, est prête à se vendre au plus offrant. Quant à son fils, il épousera une riche héritière si cela peut mettre sa sœur à l’abri du besoin. Une sœur qui, elle-même, est prête à préserver l’honneur des siens en renonçant à un mariage d’amour. La saison londonienne s’annonce mouvementée pour Rye, Sophie et leur mère, contraints de côtoyer des gens qui ne leur veulent pas toujours du bien. Ils ne reculeront devant aucun sacrifice pour le bonheur des autres, au profit du leur. Cependant, la vie réserve parfois bien des surprises et l’amour est souvent là où on l’attend le moins…

Comme j’ai lu cette romance sur ma liseuse, je n’ai pas fait attention à la couverture et en préparant l’article pour le blog, j’ai ri. Qu’est ce qu’elle est ringarde cette couverture, elle ne rend pas vraiment cette romance historique attirante, alors que j’ai passé un bon moment de détente. Ce que j’aime dans ces romances, c’est la description des bals et des jolies, et je n’ai pas été déçue 🙂 Et évidemment, les histoires d’amours après de nombreuses péripéties qui finissent toujours bien. Non décidément, je ne m’en lasse pas !