Bon Dimanche des Rameaux

Tiens ma lampe allumée, la flamme est si fragile,
Ce soir je viens mendier ton pain, ton eau, ton huile.
Tiens ma lampe allumée jusqu’à ton domicile,
Toi seul peux me guider.

1.- Allume dans mon cœur quelque chose de vrai,
Quelque chose de Toi, que rien ne puisse éteindre,
Ni l’échec, ni la peur, ni le poids des années
Et que puisse mon pas chercher à te rejoindre. Tiens ma
lampe allumée, la flamme est si fragile,
Ce soir je viens mendier ton pain, ton eau, ton huile.
Tiens ma lampe allumée jusqu’à ton domicile,
Toi seul peux me guider.

2.- Allume dans mes yeux quelque chose de pur,
Quelque chose de Toi que rien ne puisse éteindre,
Ni le poids du présent, ni l’avenir peu sûr,
Et que dans mon regard ta clarté vienne poindre. Tiens ma
lampe allumée, la flamme est si fragile,
Ce soir je viens mendier ton pain, ton eau, ton huile.
Tiens ma lampe allumée jusqu’à ton domicile,
Toi seul peux me guider.

3.- Allume dans mes mains quelque chose de doux,
Quelque chose de Toi que rien ne puisse éteindre
De petit, de discret, de brûlant, d’un peu fou,
Et que puissent mes bras savoir encore étreindre. Tiens ma
lampe allumée, la flamme est si fragile,
Ce soir je viens mendier ton pain, ton eau, ton huile.
Tiens ma lampe allumée jusqu’à ton domicile,
Toi seul peux me guider.

4.- Allume dans ma vie quelque chose de beau,
Quelque chose de Toi que rien ne puisse éteindre,
Avec un goût d’amour et des rêves nouveaux,
Que puisse mon chemin parvenir à t’atteindre. Tiens ma
lampe allumée, la flamme est si fragile,
Ce soir je viens mendier ton pain, ton eau, ton huile.
Tiens ma lampe allumée jusqu’à ton domicile,
Toi seul peux me guider.

Publicités

Fuck le blues du dimanche soir (V et VI)

J’ai déménagé le 28 février et le temps de ravoir internet et de défaire juste quelques cartons (car nous sommes dans les travaux jusqu’au cou !), me voici de retour 😉

Donc je vais faire un condensé des deux semaines passées !

  • nous avons déménagé sans encombres, même si seulement trois déménageurs sur les 6 annoncés se sont présentés (sans savoir qu’il y avait un piano à déménager …)
  • nous avons récupéré les garçons après deux semaines de vacances chez Papi et Mamie à Nice, heureux de découvrir leurs nouvelles chambres !
  • nous avons signé la vente de notre ancien appartement
  • nous avons remboursé les différents prêts immobiliers et nous avons eu une bonne surprise à la clé
  • une journée de shopping avec Monsieur qui s’est acheté deux paires de chaussures (le monde à l’envers :D) et moi un superbe sac à main pour tous les jours (c’est pas de ma faute, tous mes sacs sont dans des cartons)
  • un déjeuner avec mon amie R.
  • la découverte d’un fleuriste tout près de chez nous qui est juste magnifique, hâte que les travaux soient finis pour aller m’offrir des fleurs pour la maison et fleurir le balcon
  • un dîner improvisé chez des amis, ça tombe bien car nous n’avons toujours pas de cuisine opérationnelle (et la cuisine au four et au micro ondes c’est limité)

Vivement dimanche prochain que je puisse dire que la cuisine est terminée !

Fuck le blues du dimanche soir (IV)

Dernière ligne droite avant le déménagement, donc ce fut une semaine plutôt chargée !

  • on m’a emmenée acheter notre cuisine chez Ikea ainsi que les deux grands placards pour abriter notre garde-robe (et évidemment j’ai pris d’autres trucs 😉 )
  • je me suis rendue compte que je stressais pour rien pour les cartons, et en fait on est larges pour mercredi matin
  • on a des toilettes, de l’eau chaude, de la lumière et du chauffage dans notre futur chez nous
  • Elanor est venue passer deux nuits chez nous parmi les cartons et c’était chouette de la revoir
  • un grand merci à Kleo pour cette troc-party, j’ai passé un excellent moment !

Le prochain billet récapitulatif de ma semaine, j’aurai déménagé, youpi !!

Fuck le blues du dimanche soir (III)

C’était la dernière semaine avant les vacances de février, cette semaine est passée très vite finalement !

  • J’ai reçu un très joli bouquet de roses et des oursons à la guimauve pour la Saint-Valentin
  • Le carrelage dans la cuisine est posé ! Ça commence à bien prendre forme 🙂
  • Les garçons sont partis pour deux semaines à Nice, quand ils reviennent on aura déménagé !
  • Hier soir nous avons dîné avec mon professeur d’espagnol du lycée, cela fera 23 ans que j’ai mon bac en juin, et j’ai toujours autant de plaisir à le voir
  • Les garçons n’étant pas là on a bien avancé dans les cartons, encore 10 jours à patienter !

Fuck le blues du dimanche soir (II)

Bon cette semaine, je ne sais pas si je vais réussir à lui trouver des moments positifs. J’ai perdu mon Parrain et à cause des conditions météo et la N118 fermée, je n’ai pas pu aller aux obsèques. Mais si je dois retenir quelques petites choses sympathiques et qui m’ont fait du bien, les voici :

  • le patchwork de carreaux de ciment que nous avons choisi pour notre future cuisine et salle de douche/buanderie a eu beaucoup de succès auprès de nos amis sur Facebook
  • une visite express à notre futur chez nous avec mon amie R., la peinture rend très bien sur les murs, un gris clair très lumineux et la vitrification du parquet est réussie !
  • on est pas loin d’avoir fait 100 cartons, on tient le bon bout ! On devrait atteindre les 150 🙂
  • j’ai trouvé ce plaid en soldes chez Cyrillus pour le mettre sur le canapé
  • Marion Olharan m’offre son deuxième opus de sa trilogie Attitude  « Joaquin », moi qui ai adoré « Diane », j’ai hâte de la rencontrer au prochain salon du Livre de Paris pour avoir une dédicace !

Bonne semaine à tous ! Dernière ligne droite avant les vacances de février pour mes deux garçons 🙂

Fuck le blues du dimanche soir (I)

A l’instar de Kleo, qui raconte dix jolies choses qui lui sont arrivées pendant la semaine, je m’y mets aussi car finalement c’est une excellente idée pour lutter contre la déprime du dimanche soir. Je ne me fixe pas de nombre d’événements à raconter mais je vais essayer de consigner ici tous les dimanches soirs, les petits et grands moments de ma semaine.

Alors c’est parti pour ce premier numéro d’une longue série je l’espère !

  • Lundi C.a fêté ses huit ans, déjà !  Ouverture de cadeaux et pizzeria en famille.
  • Mercredi lors d’une virée express dans Paris, une dame m’a fait des compliments sur mon imperméable et nous avons échangé deux minutes, elle fut le soleil de ma journée !
  • J’ai réussi à évacuer quelques trucs en dépôt vente et j’attends avec impatience la braderie entre copines. Ça me ferait moins de choses à mettre en cartons et ça serait bien.
  • Les travaux de notre futur appartement avancent bien, les peintures sont terminées, le parquet a été vitrifié. Si tout va bien, nous aurons de nouvelles fenêtres et une cuisine d’ici notre emménagement le 28 février prochain.
  • Samedi C. a fêté son anniversaire avec ses copains, il voulait une super boum et une piñata !  Tout s’est bien passé  et il a été très gâté par ses amis ! Quelle joie de pouvoir externaliser les fêtes d’anniversaire 🙂
  • Un dimanche bien occupé, un déjeuner au restaurant à quatre avant d’aller voir l’avant première de Cro Man et un peu de shopping. De l’eau de toilette pour chacun des garçons chez Fragonard (j’ai résisté à la tentation mais je reviendrai quand nous aurons déménagé), des billes et un cadeau d’anniversaire pour un petit copain de C.

 

 

Three billboards outside Ebbing, Missouri

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

Quand mon amie S. m’a proposé d’aller voir ce film, je ne savais même pas de quoi ça parlait, mais je me suis dit que le temps d’une soirée, je n’aurais plus la tête dans les cartons.

J’ai passé un très bon moment, le sujet n’est certes pas drôle mais j’apprécie l’humour noir et ce film n’en est pas dépourvu. C’est aussi une critique d’une certaine partie de la société américaine. Je ne connaissais pas les acteurs mais Frances McDormand qui tient le rôle de Mildred Hayes est juste extraordinaire. J’ai également beaucoup apprécié Woody Harrelson (le shérif Willoughby) ainsi que Sam Rockwell (Jason Dixon).  Les différents prix reçussont amplement mérités !