Visite du temple de Kiyomizu Dera: 5 avril

Cette journée ce fut la journée marathon avec la guide et l’ensemble du groupe. Nous avions rendez-vous à 8 h 30 dans le lobby de l’hôtel et nous voilà partis pour la première visiste, le temple de Kiyomizu Dera.

Durant le voyage en bus pour rejoindre le lieu de visite, notre guide se présente succinctement. Elle s’appelle Megumi (la grâce en japonais) et elle est née à Kyoto. Nous allons apprendre grâce à elle ce qu’est le Zen et comprendre la religion Shinto. A chaque fois que nous serons dans le car pour des déplacements entre chaque lieu de visite, elle nous parlera du Japon moderne et ancien. Le « leit motiv » de cette journée sera « c’est comme ça » et surtout « de ne pas briser l’harmonie ». C’est aussi notre guide qui me fera prendre conscience de la condition de la femme au Japon et qui me convaincra définitivement que je suis ravie d’y passer des vacances mais que je ne pourrai pas vivre au Japon. Il y a trop de codes sociaux et de non dits et je suis trop latine pour ça.

Le mot conducteur de notre voyage au Japon aura été « merveilleux » et c’est le mot qui m’est venu à l’esprit à notre arrivée dans ce temple si coloré ! Il est encore tôt lorsque nous arrivons et la fin du lever du soleil est magnifique.

L’entrée du temple de Kiyomizu Dera

Je vais acheter dans ce temple mes premiers porte bonheur, pour offrir aux personnes que j’aime mais aussi pour moi. Je voudrais les prendre tous tellement ils sont jolis et colorés !

La petite pagode

Dans ce temple,coule une source et si l’on boit l’eau de cette source, on vivra plus vieux. PO et moi faisons la queue pour accomplir le rituel. La guide est ravie que nous le fassions et encourage le reste du groupe à le faire. Elle est convaincue que grâce à cette eau bénéfique nous aurons une plus longue vie. 

La source de longévité

Pendant que le reste du groupe fait la queue pour boire à la source, je remarque deux japonaises qui ont un carnet à la main et qui porte de superbes calligraphies. Je comprends qu’à chaque temple visité, elles font calligraphier leur carnet. Je suis sous le charme et je décide d’avoir mon propre Gôshuin Chô et désormais à chaque visite de temple ou de sanctuaire, moyennant 300 yens je le ferai signer. C’est certainement le plus joli souvenir que j’ai rapporté du Japon et j’espère pouvoir continuer à le compléter lors d’un prochain séjour !

Nous quittons le temple de Kiyomizu Dera pour reprendre le bus qui va nous emmener visiter le Nijo-jo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s