Deo gratias

Depuis le mois de janvier, j’ai des idées noires et souvent l’envie de me passer par la fenêtre me traverse l’esprit. Et moi qui ne suis pas vraiment adepte des listes, je me suis dit qu’il était temps que je consigne toutes les choses positives de ma vie pour faire contrepoids dans la balance dans les moments où je vais basculer du côté obscur. Comme ça je reviendrai lire que tout ne va pas de travers dans ma vie.

– j’ai un mari attentionné et gentil, qui m’aime et que j’aime

– j’ai deux enfants attendus et désirés en bonne santé

– j’ai un toit sur la tête et je ne manque de rien

– j’ai fait de nouvelles rencontres enrichissantes, je pense à A, C et E.

– j’ai une bande d’amis geeks tout droits sortis d’un épisode de « The Big Bang Theory » mais on passe de bons moments

– j’ai peu d’amies mais je sais que je peux compter sur elles

– j’ai une gardienne en or qui est devenue une amie

– j’ai passé une merveilleuse semaine de vacances à deux sans les enfants, et désormais ça sera comme tout les ans

– je pars bientôt en vacances pour trois semaines

– notre chambre va être entièrement refaite cet été

– je me suis remise à broder et ça me vide vraiment la tête, je ne pense plus à rien

– je me suis remise à lire aussi

– on sort au moins une à deux fois par mois à deux pour aller au cinéma, à une expo ou tout simplement au restaurant

Serais-je une éternelle insatisfaite ? Je sais que je devrais être moins ingrate et rendre grâce pour tout ce que je viens de lister. Mais il n’empêche que parfois, c’est plus fort que moi et je me sens dans une impasse. J’ai longtemps hésité à écrire ce billet, si je ne veux pas inspirer la pitié mais la compassion, je n’ai surtout pas besoin que l’on me remonte les bretelles. Quand je sentirai monter en moi cette tristesse qui se transforme en souffrance, je repenserai à cette liste et j’essaierai de l’augmenter.

Publicités

2 réflexions sur “Deo gratias

  1. Les « gratitude journals » marchent beaucoup et Isa (Au fil d’Isa) par exemple semble s’en servir beaucoup. Pour ma part, je ne l’ai jamais trop fait car j’aurais l’impression de me forcer. Les bons points n’occultent pas toujours les mauvais, du coup, je préfère faire une liste de ce qui ne va pas (c’est dur, faut être honnête avec soi :s) et voir comment je peux y remédier point par point.
    Je ne dis pas que c’est ton cas et tu es peut-être effectivement une éternelle insatisfaite mais je pense que même dans ce cas-là, il y a une raison, peut-être très enfouie.
    Courage, ma porte reste ouverte :]

    J'aime

  2. Oui, je trouve que lister tout ce qui est positif fonctionne bien… j’ai eu un peu de mal ces derniers jours et ça m’a beaucoup aidée pour repartir dans un état d’esprit plus positif.

    Je sais que c’est difficile pour toi mais je sais aussi que tu fais de ton mieux pour que ça aille mieux. Comme tu le dis, tu as de nouvelles amies, tu sors plus souvent, tes enfant grandissent et te laissent de plus en plus la possibilité de faire des choses pour toi.

    Quand j’étais jeune, je pensais qu’une fois adulte, on n’évoluait plus. Ce n’est pas le cas. Beaucoup de choses peuvent encore changer pour le mieux !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s