Fée du logis ?

Housework 1

En septembre numéro deux entre à l’école. Grand changement en perspective, surtout pour moi. Les garçons seront à l’école de 8 h 20 à 11 h25 et de 13 h 20 à 15 h 45 tout les jours, ainsi que le mercredi matin.  Ils iront à la cantine le mardi car je veux me garder une journée pour moi. Je ne suis pas du tout quelqu’un d’organisée, les listes je n’en fais pas, je fais les courses au feeling en passant dans les rayons et je sais quand même s’il nous reste du PQ ou pas. Pour le ménage … pfff, n’en parlons pas, je nettoie quand c’est sale. La lessive et le repassage, je ne suis jamais à jour, les paniers débordent en permanence.  A partir de septembre, je n’ai plus d’excuse, je n’ai plus d’enfant dans les jambes, alors du coup je me demandais si il n’était pas temps de enfin m’organiser un minimum et mettre en place un emploi du temps. Chaque jour une tache ménagère et un jour dédié aux courses. Est ce que je devrais préparer les menus pour la semaine et donc prévoir les courses en fonction ? Ça peut paraître dingue mais ma mère et ma sœur fonctionnent comme ça, et ça me fait flipper. Est ce par esprit de contradiction que j’ai toujours refusé d’être aussi bien organisées qu’elles ? C’est certainement aussi une question de caractère. Ma mère et ma sœur sont un double maléfique de Bree Van de Kamp moi je suis un croisement entre Lynette Scavo et Susan Mayer. Autant dire qu’on a rien à voir. Forcément je me pose des questions, est ce que je gagnerais en qualité de vie en étant méga organisée ou bien est ce que ça va me filer des angoisses ? Parce-que le but de tout ça, c’est de me sentir mieux. D’avoir un appartement propre et rangé, de faire du tri … et d’avoir aussi le sentiment d’avoir fait quelque chose de ma journée. Et aussi, ne plus mettre le photographe à contribution, le week-end, c’est lui le pro de l’aspirateur …  Je suis officiellement mère au foyer (plus en congé parental) depuis fin mai et je dois trouver de quoi me sentir valorisée à la fin de ma journée. Dois je considérer les taches ménagères comme un travail ? Pour moi c’est pas du tout une fin, et j’espère vraiment décrocher un job avec un salaire. Mais j’ai fait le choix de consacrer du temps à mes deux garçons et il va bien falloir que je trouve un juste équilibre entre les deux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités

11 réflexions sur “Fée du logis ?

  1. Même si je ne suis pas tout à fait dans la même situation que toi, je te comprends parfaitement. Pourtant, la première chose qui me vient à l’esprit, c’est : surtout ne te force pas à faire les corvées ménagères exclusivement ! Que tu en prennes une partie en charge, soit (malheureusement, c’est plus facile d’étendre le linge quand tu n’as pas de mouflet accroché aux chevilles), mais ne va surtout pas t’imposer un programme qui, sous prétexte de faire « comme les autres » et en particulier ta mère et ta soeur, te rendrait malheureuse !
    Moi aussi, je suis incapable de faire mes courses d’un coup et de programmer. En général, je fais deux ou trois trajets à la supérette en plus du marché dominical pour compléter en produits d’hygiène, gâteaux ou autres. Je passe l’aspi quand la Crevette ressemble à un ramasse-poussière (au hasard, ce matin, c’était vraiment la cata). Et si je me suis (re)mise à repasser, j’ai décrété que je ne faisais pas tout et que je sous-traitais les chemises de monsieur parce que, bon, merde.
    Ce n’est pas parce que tu es à la maison que tu es condamnée à être la bonne. A mon humble avis, les journées vont déjà passer à toute allure quand tu devras te caler pour faire déjeuner les garçons (et donc préparer, aller les chercher et les ramener…). Profites-en aussi pour prospecter du boulot, lire, te détendre… Il faut aussi penser à toi, et ne pas tout le temps se sacrifier 😉

    J'aime

    • Ben des fois oui, je m’énerve et j’ai l’impression d’être la bonne. Etre à la maison 24/24 provoque beaucoup de tensions et c’est souvent moi qui provoque les disputes en premier. J’essaie de penser à moi, mais quand à la fin de la journée je me rends compte que je n’ai pas fait pas grand chose, je culpabilise énormément … C’est plus gratifiant moralement d’avoir accompli quelquechose dans la journée plutôt que de lire ou broder … :/

      J'aime

      • Comme tu le dis ci-dessous, trouver un « juste milieu » peut être utile. Pour ranger les trucs qui traînent, rien ne vaut le (grand) panier/coffre. Dedans, c’est sans doute le bordel, mais vu de dehors, c’est nickel. Essayé et adopté avec les jouets de la Crevette.
        Si ça peut te rassurer, ma mère aussi planifiait les repas d’une semaine sur l’autre, faisait un énorme plein le samedi matin en même temps que les tâches ménagères (famille monoparentale, bonjouuuur). Je suis encore plus admirative aujourd’hui, mais je suis clairement incapable de gérer comme elle et… tant pis ! Tu es comme tu es, avec tes défauts et tes qualités. Et si tu en as marre du bordel… alors, oui, il faut agir ! Mais petit à petit ; se dire « il faut que je récure l’appart » ne sert à rien, tu vas te démener pendant deux jours, être frustrée et épuisée de tant de boulot… Un petit bout à la fois (peut-être avec un tri des jouets / vêtements / livres en famille au début des vacances ?).
        En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage !
        Ah, et pour les menus, il existe un site : http://www.mangerbouger.fr/bien-manger/la-fabrique-a-menus.html

        J'aime

      • Merci beaucoup pour la fabrique à menus ! Ca me donnera des idées … Des fois aussi je regarde le menu de la cantine. Pour le bazar ambiant, c’est ce qu’on fait, petit à petit. On refait faire notre chambre cet été, il faut tou vider, ça va être l’occasion de faire du tri !

        J'aime

  2. Tout pareil que Kleo, les mouflets et crevettes en moins. Ne va pas te forcer, c’est le cercle vicieux assuré. Et on ne dit jamais assez que s’occuper d’une maison, c’est un bon gros mi-temps (à mon sens).

    Je fais des listes de ce qui manque au fur et à mesure qu’on le voit et qu’on vide les placards puis on fait les courses assez souvent ensemble, 2 fois par semaine. Il m’arrive de faire la liste en fonction des plats que je vais cuisiner, eux-mêmes en fonction des légumes que je reçois. Ça ne demande pas une organisation militaire — au contraire, ça m’angoisse de ne pas savoir ce que je vais bien pouvoir faire sachant que je ne sais pas improviser un plat avec 1 patate et 3 carottes — mais si ce n’est pas ton truc, ne te lance pas là-dedans. Ou alors une nouvelle méthode à la fois ?

    Enfin, depuis que je suis freelance, je n’ai plus de jour fixe pour les tâches : l’aspirateur, c’est quand le sol commence à être jonché de touffes de poil félin. Et je ne me vois pas du tout m’occuper de tout moi-même si je le pourrais : je déteste rester les bras croisés pendant qu’on s’active à côté de moi et ça marche aussi dans l’autre sens. Est-ce qu’il y a vraiment tant de corvées que ça ? Chez nous, ça se résume à aspirateur (serpillère) + lessive + vaisselle depuis que notre lave-vaisselle boude + un peu de récurage de temps en temps. Pas de repassage (je sors froissée et monsieur s’occupe de ses pantalons et a découvert le pressing).

    Ouah, passion ménagère 🙂

    J'aime

    • Je crois aussi que c’est mon éducation qui veut ça. J’ai toujours vu ma mère préparer les menus pour la semaine … Du coup aucune place à la spontanéité ou l’improvisation … Il n’y a pas tant de corvées que ça, mais c’est tout le temps le bazar … Entre moi qui ne suis pas vraiment ordonnée ni organisée, et les garçons bah … cet appartement ressemble à un vaste foutoir. Et comme j’y suis dedans en permanence, ça finit par me taper sur le nerfs :/ Alors je crois qu’il va falloir que je trouve un juste milieu : D

      J'aime

      • Et taper sur les garçons pour épargner tes nerfs ?
        (pas… taper)

        Sinon, j’ai l’équivalent du coffre à jouets mais pour les papiers, sinon avec un bar en plein milieu du salon, ce serait vite le foutoir.

        J'aime

      • J’ai peut être dressé un tableau un peu sombre de la situation. Les papiers st classés ds des chemises différentes et les jouets des enfants ds des bac Ikea de couleur, par jeux (voitures, Playmos, Duplo etc ) … Et j’ai éradiqué les jouets du salon il y a peu … Mais le salon est petit, trop de livres et de meubles ! Mais j’y arriverai à faire du tri, j’ai déjà commencé et donné plein de livres il y a quelques mois. Mais je vais continuer ds ce sens pour trouver mon appartement plus agréable au quotidien.

        J'aime

  3. Travaillant à plein temps et n’ayant personne pour m’aider dans le ménage dans une espace bien plus grand que chez toi, je dois faire des choix. Je n’ai pas d’enfants ni de mari pour mettre le bordel mais la poussière tombe quand même.
    La lessive, c’est quand le panier est plein (heureusement, ça ne va pas trop vite) et le repassage est tout simplement inexistant, sauf pour quelques chemisiers ou robes en coton. ça me prend 15 minutes maximum par lessive, et encore. Les t-shirt, les torchons de cuisine (je m’adapte au mot français 😉 – enfin je crois), les draps… tout ça va dans l’armoire en étant lissé à la main et plié convenablement. ça suffit.
    Le plan de travail de la cuisine est frotté tous les jours ou tous les deux jours, mais pas dans les recoins (il vaut mieux ne pas aller y regarder). Je m’y attaquerai un jour ou l’autre, à une moyenne d’une fois l’an.
    L’aspirateur, c’est quand je vois qu’il y a trop de poussière. et ça me permet de ranger ce qui traîne.
    Les vitres, une fois l’an, et encore.
    La salle de bain, une fois par semaine un rapide coup de chiffon, mais pas spécialement partout.

    Pour limiter l’impression de bordel, des armoires fermées peuvent faire l’affaire, ou des meubles modernes, blancs.
    Idem, sur ton plan de travail, as-tu besoin tous les jours de tout ce qu’il y a dessus ? As-tu de la place pour caser tout ça facilement dans une armoire ?
    Le réaménagement de la chambre va certainement te pousser à revoir les choses et te donner un nouvel élan pour un grand rangement.

    Et puis surtout, ne te donne pas la pression. Ce n’est pas parce que tu es à la maison que tu ne dois penser qu’au ménage. Tu peux te donner une limite d’heure à y consacrer chaque jour, ou juste un jour où tu fais tout.

    J'aime

    • Pour le plan de travail, clairement la moitié c’est du bazar, idem pour le bureau. C’est un rangement par le vide qui s’impose. En effet, les travaux dans la chambre font me donner du courage et surtout de la place, entre les nouveaux placards et tout ce que je vais jeter … J’espère juste être un peu mieux organisée pour pouvoir mieux profiter de mes journées 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s