La Famille d’Arsac (*,**,***) – Eléonore Fernaye

Arsac 1Arsac 2Arsac 3

Scandaleuse Elisabeth : Paris, 1778. La ravissante Élisabeth d’Arsac attire à elle tous les regards. Cette jeune femme éprise de liberté refuse tous ses prétendants car elle veut préserver son indépendance et éviter les désagréments du mariage. Pourtant, au bal masqué, elle tombe sous le charme d’un séduisant Américain auquel elle accorde un entretien galant.
Elle se jette à corps perdu dans une liaison clandestine, mais l’idylle tourne court lorsqu’il demande sa main. Élisabeth n’envisage pas une seule seconde de s’encombrer d’un mari, mais le destin en a peut-être décidé autrement…

Audacieuse Sarah : Une Américaine à la cour de Marie-Antoinette… 1783. La Guerre d’indépendance touche à sa fin. Avant son retour en France, Louis doit remettre à Sarah le médaillon de son frère disparu. La jeune femme est troublée par la visite de l’officier, d’autant que des pluies torrentielles contraignent ce dernier à prolonger son séjour dans la plantation familiale. Menacée par un cousin qui veut l’épouser pour son héritage, Sarah va conclure un faux mariage avec son visiteur. Et si cette union n’était pas un simple échange de bons procédés ? De retour en France avec son Américaine dépourvue de titre de noblesse, la mission de Louis s’annonce plus compliquée que prévu…

Aventureuse Constance : C’est une Arsac, et je tiens de source sûre que l’obstination est un trait de caractère familial… Londres, 1791. Fuyant les sanglantes représailles qui font suite à la tentative d’évasion de Louis XVI, Constance d’Arsac se réfugie à Londres. Bien décidée à rejoindre sa sœur aux États-Unis, elle parvient à convaincre le capitaine John Hadley de la mener à destination. Ce séducteur invétéré n’est pourtant pas du genre à admettre à son bord des passagères non accompagnées. Tout oppose la jolie veuve aux manières aristocratiques et le marin au long cours. Pourtant, ils se sentent irrésistiblement attirés l’un par l’autre. La traversée promet d’être mouvementée…

 Tout d’abord la première chose qui m’a marquée à la lecture du premier roman, c’est le style soutenu, le vocabulaire très riche et la syntaxe qui m’ont sauté aux yeux ! Cela fait vraiment du bien de lire du français correct et cela ne rend la lecture que plus agréable. Ensuite, on prend plaisir à lire les aventures de la fratrie d’Arsac en plein XVIIIème siècle en France, jusqu’aux Amériques et un peu en Angleterre. Les trois histoires d’amour m’ont plu, on a vraiment envie de s’identifier aux trois héroïnes. J’ai particulièrement aimé le personnage de Constance, la cadette de la fratrie d’Arsac. Mais Elizabeth et Sarah ne sont pas en reste, loin de là ! J’ai également apprécié toute la trame historique autour des personnages, et aussi les détails des costumes autant féminins que masculins. On ressent bien qu’un grand travail de recherche a été effectué. Si vous êtes comme moi et que vous aimez les belles histoires d’amour dans un contexte historique, un peu de sexe pour agrémenter le tout, surtout n’hésitez pas ! Vous êtes assurés de passer un excellent moment en compagnie des d’Arsac !

Reading challenge : a classic romance ; a book by a female author ; a trilogy

Publicités

2 réflexions sur “La Famille d’Arsac (*,**,***) – Eléonore Fernaye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s