Soufi, mon amour – Elif Shafak

 

 

soufi mon amour

Après quarante ans d’une vie confortable, Ella n’imaginait pas un jour changer sa destinée. Engagée comme lectrice, elle découvre un manuscrit retraçant la rencontre au XIIème siècle du poète Rûmi avec le plus célèbre derviche du monde musulman. C’est la révélation. Transcendée par cette histoire, elle s’initie au soufisme et à la splendeur de l’amour …

J’avais déjà lu « Bonbon palace » de Elif Shafak mais je n’avais pas été transportée comme dans ce roman. Ou plutôt ces romans, car on lit à la fois l’histoire de Rûmi et de Shams, et celle d’Ella. Le personnage d’Ella m’a beaucoup touchée, certainement parce-qu’à certains moments elle m’a fait penser à moi et à mon quotidien … (je ne suis pas aussi douée qu’elle en cuisine cependant !) Si vous aimez les belles histoires d’amour et la spiritualité, ce roman est fait pour vous ! J’ai passé un bon moment de la première à la dernière page.

Pour terminer, je vous cite une des quarante règles de Chams, je la trouve particulièrement juste :

« Si tu veux changer la manière dont les autres te traitent, tu dois d’abord changer la manière dont tu te traites. Tant que tu n’apprends pas à t’aimer, pleinement et sincèrement, tu ne pourras jamais être aimée. Quand tu arriveras à ce stade, sois pourtant reconnaissante de chaque épine que les autres pourront jeter sur toi. C’est le signe que, bientôt, tu recevras une pluie de roses. »

Reading challenge : a book that was originally written in different language ; a book set in a different country

Publicités

6 réflexions sur “Soufi, mon amour – Elif Shafak

  1. Ah oui, j’ai d’autres trucs en cours de lecture sur mon kindle (et sur l’appli kindle de mon iPhone). Comme disait mon prof d’histoire en prépa : « Comme tous les psychopathes, je lis plusieurs livres à la fois » 🙂

    J'aime

  2. Comment c’est possible de ne lire qu’un livre à la fois ??
    D’Elif Shafak, j’ai tenté et retenté plusieurs fois Lait noir avant d’abdiquer malgré un sujet intéressant. TROP répétitif, jolies phrases mais répétées à l’infini.
    Si je retente cette auteur, ce sera sans doute avec Soufi, mon amour, tant qu’à faire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s